Il y a des jours avec et des jours sans..............

En principe lorsque que l'on rentre d'un tel de stage, les  idées fusent  : "avec cette canne je vais faire ceci, avec cette plaque je vais faire cela ! un petit pendentif, dans les tons de l'été. Justement le printemps  approche. Du vert ? je n'aime pas trop cette couleur, mais ce vert anis est un vrai délice ......... alors je ferai exception je porterai du vert !"

Mais les choses ne se passent pas toujours ainsi. On rentre de stage les idées un peu en vracs, on range son matériel, on admire (ou l'on déteste) ses réalisations, et on rêve à ce que l'on va réaliser  avec toute cette pâte qui à pris forme, et qui ne demande qu'à être utilisée autour d'un joli cou ou d'un poignet.

Après la densité de cette journée, j'avais décidé d'utiliser toutes les réalisations de base modelées pendant le stage. Cannes, plaques, fils de pâte, etc. Toutes  en parfaite harmonie de couleurs, mais différentes dans leur graphisme. Pour utiliser la totalité,  une parure de bijoux serait idéale.

Le lendemain après avoir bien calculé la quantité de perles à réaliser, couper mes formes, pour le sautoir, le bracelet, quelques BO etc, tout ça installé précautionneusement sur ma plaque de four, j'avais sous estimé les risques. Les risques que nous prenons quand nous  mettons des "choses" dans un four.

La chance ce matin là n'était pas au RV. Jamais je n'avais pensé que mon four me trahirait, mais si ............. l'incompréhensible est arrivé, bonne température, bon préchauffage,  précaution de protection, une feuille de papier sulfurisé dessous, dessus ............toutes les conditions étaient réunies pour une bonne cuisson. Mais non!!! catastrophe, tout  était brulé, pour ne pas dire grillé !  du charbon mes jolies perles,  irrécupérables;

Comme j'avais misé sur la quantité, il ne me restait plus rien. Que ces quelques petits bouts de canne que j'ai utilisé et que je vous montrerai demain ..........